Presentation

 
 

En haut à gauche : cap Lardier


En bas à gauche : cimetière de Saint-Tropez


A droite : cap Taillat

Association Vivre dans la Presqu’île de Saint-Tropez


  1. Créée en 1986, année du vote de la loi “littoral” à l’unanimité du parlement, l’association “Vivre dans la presqu’ile de Saint Tropez” a été créée à partir d’une indignation devant le saccage d’espaces de nature, pourtant protégés par la loi littoral, mais menacés par des projets immobiliers illégaux.

Cette indignation a débouché sur une prise de conscience de notre responsabiilté pour sauvegarder la nature et défendre nos valeurs pour les générations futures, dans le respect de la loi et de la transparence démocratique. Dès 1992, l’association a pris un avocat, Me Corinne Lepage, pour contester en justice un énorme projet immobilier qui aurait saccagé le site de Pardigon avec ses villas romaines dans son magnifique amphithéatre de verdure.  Cette action bénévole a demandé beaucoup de courage et de persévérance, car il aura fallu soutenir le combat par 6 jugements et arrêts, durant une dizaine d’années, et ensuite obtenir le rachat des 92 hectares par le Conservatoire du Littoral. Initialement solitaire dans son combat, l’association a été ensuite soutenue par d’autres associations locales.  

Maintenant, d’autres dossiers sont à travailler, en particulier la sauvegarde d’une forêt protégée à Ramatuelle, menacée par un lotissement dont nous contestons la localisation car il pourrait être implanté légalement à proximité du village. Notre association est soutenue dans ce combat par la fondation Brigitte Bardot, car la zone est riche en biodiversité Faune et flore, notamment la Tortue Hermann protégée au niveau Européen.

L’association s'est aussi mobilisée en justice contre des plages privées, notamment à Gigaro-Lardier, et a gagné, à partir d’un déplacement des magistrats sur le site et a également sauvé la plage de Pampelonne de 26 constructions illégales de restaurants en dur: ici encore, la justice nous a donné raison, cette belle grande plage est désormais classée en “espace remarquable”.


  1. La vigilance doit se poursuivre sans relache, avec la relève par les jeunes, les espaces naturels étant convoités pour la spéculation immobiliere, alors qu’ils faut les protéger comme un trésor de grande valeur pour l’essor économique et les générations futures.


  1. L’association est partenaire des municipalités pour l’élaboration des plans d’urbanisme au niveau local, et aussi de l’intercomunalité par le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT).  L’association  participe aussi au comité de Gestion des terrains du Conseratoire du Littoral, au comité pour l’avenir du site de Pardigon, et dans de multiples autres instances liées à l’environnement , grâce au bénévolat des militants et au fidèle soutien des adhérents.


  1. Bienvenue à ceux qui partagent nos valeurs et veulent nous rejoindre!